FICHE PEDAGOGIQUE DÉTAIL


No man's land

Pouvant être traduit par "terrain n'appartenant à personne", l'expression anglaise de no man's land est relevée sous la plume du correspondant de guerre Ernest Swinton dès décembre 1914. Ce terme désigne la bande de terrain, parfois très étroite, située entre les premières lignes de chaque belligérant. C'est l'aire du champ de bataille par excellence, où se développe l'attaque du système de tranchées adverse, et où nombre d'entres elles sont arrêtées avant même les défenses (barbelés, chevaux de frise, etc.) ennemies. C'est également l'espace mortifère des blessés qu'on ne peut aller chercher et qui succombent sans soins. C'est aussi celui de la pulvérisation des corps par les bombardements et de la disparition de l'identité du soldat.

Photo 1 de la No man's land
No man's land devant le grand abri allemand de la roche Mère Henry (Vosges)

Photo 2 de la fiche No man's land
No man's land devant les tranchées allemandes de La Chapelotte - Meurthe-et-Moselle
Une aire d'hyper-violence


Ce panneau permet de visualiser la difficulté de franchissement du no man's land à parcourir avant de tenter de reprendre une partie du terrain de l'adversaire.


Fac-similés et documents visuels pour exploitation pédagogique (10 doc. maxi) :

Pas de photos supplémentaires...

Des documents pédagogiques pour faciliter l’acquisition des connaissances:

Pas de documents supplémentaires...